Faits d'histoire

La rubrique vise à présenter les évènements marquants de l'histoire de Cap-de-la-Madeleine en les regroupant par thèmes : industrie, services publics, éducation, arts, culture, etc. Afin de dépasser la seule énumération chronologique des faits bruts, il a paru judicieux de les inscrire dans une narration qui prend en compte le changement historique. De plus, le récit est accompagné d'illustrations, ce qui permet au lecteur de situer ces faits dans l'espace madelinois.

 

L'industrie madelinoise

Situé au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice, au tournant du XIXe-XXe siècle le bourg de Cap-de-la-Madeleine se transforme radicalement sous l'effet de deux secteurs de l'activité économique principalement : les industries du bois et du textile. Mais pas seulement, car la diversité des agents industriels consolide l'économie urbaine à mesure que le XXe siècle avance. [ PDF 33,1 Mo ]

Services publics

Dans le premier quart du XXe siècle, les élus municipaux doivent prendre plusieurs mesures pour faire en sorte que Cap-de-la-Madeleine devienne une ville disposant d'infrastructures modernes, comme l'exigent une population en augmentation ainsi que le tourisme religieux en croissance. L'ouverture de nouvelles rues, le déplacement des activités commerciales vers la rue Fusey, un lien plus étroit avec la ville de Trois-Rivières le favorisent également. [ PDF 9,8 Mo ]

 

Photo de monsieur Thomas Cooke Thomas Cooke

Lettre de Thomas Cooke et l'histoire de l'éducation

Lettre de Thomas Cooke, vicaire général, à Joseph Signay, évêque de Québec, 14 novembre 1844.
Archives de l'archevêché de Québec,(AAQ), I CB, vicaires généraux, volume, XI : 149.

 Version originale [ PDF 3,3 Mo ]
 Version retranscrite et annotée [ PDF 0,3 Mo ]