Faits d'histoire - Société d'histoire de Cap-de-la-Madeleine 



L'histoire locale et régionale

La diffusion de l'histoire locale et régionale fait partie de la mission de la SHC qui multiplie les moyens de se l'approprier. Diffuser des travaux déjà édités, faire connaître les résultats de nouvelles recherches, rendre accessible des outils de travail, et commenter des travaux sont autant de voies qui sont empruntées pour satisfaire la curiosité naturelle de l'historien ou de l'ami de l'histoire.

Faits d'histoire

La rubrique vise à présenter les évènements marquants de l'histoire de Cap-de-la-Madeleine en les regroupant par thèmes : industrie, services publics, éducation, arts, culture, etc. Afin de dépasser la seule énumération chronologique des faits bruts, il a paru judicieux de les inscrire dans une narration qui prend en compte le changement historique. De plus, le récit est accompagné d'illustrations, ce qui permet au lecteur de situer ces faits dans l'espace madelinois.

 

 

François De Lagrave

Une indexation : François De Lagrave, Cap-de-la-Madeleine, 1651-2001 : Une ville d’une singulière destinée, Cap-de-la-Madeleine, 2002, Les Éditions du 350e anniversaire, 1 288 p.

La Société d’histoire du Cap-de-la-Madeleine a voulu rendre davantage accessible la richesse des faits contenus dans ce livre. Aussi a-t-elle favorisé la fabrication de deux instruments de recherche pour en faciliter la consultation. L’index onomastique et thématique permettra de connaître les nombreux personnages et l’abondance des évènements inscrits dans l’ouvrage, pour ainsi mesurer les changements qui ont marqué la vie madelinoise. Quant à l’index photographique, il aidera grandement au repérage des très nombreuses illustrations qui agrémentent le texte. Enfin, une table des matières succincte, complète la liste des outils de consultation. Un mot clé et la fonction recherche d’Adobe Reader donnent accès aux informations des index.
[ PDF 2 Mo ]

 

 

La chronique madelinoise

Maurice Loranger, Ville de Cap-de-la-Madeleine, La chronique madelinoise, 1651-2001, 87 p.

« La chronique madelinoise » va combler les défaillances de notre mémoire. Les dates sont précises. Le jour et le mois de certains événements ne sont pas indiqués. Dans certains cas ce n'est pas nécessaire, comme pour les écoles de la commission scolaire. Dans d'autres cas il aurait été intéressant de préciser, mais ce fut impossible.
[ PDF 1 Mo ]

 

 

 

L'industrie madelinoise

Situé au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice, au tournant du XIXe-XXe siècle le bourg de Cap-de-la-Madeleine se transforme radicalement sous l'effet de deux secteurs de l'activité économique principalement : les industries du bois et du textile. Mais pas seulement, car la diversité des agents industriels consolide l'économie urbaine à mesure que le XXe siècle avance. [ PDF 33,1 Mo ]

 

 

 

Services publics

Dans le premier quart du XXe siècle, les élus municipaux doivent prendre plusieurs mesures pour faire en sorte que Cap-de-la-Madeleine devienne une ville disposant d'infrastructures modernes, comme l'exigent une population en augmentation ainsi que le tourisme religieux en croissance. L'ouverture de nouvelles rues, le déplacement des activités commerciales vers la rue Fusey, un lien plus étroit avec la ville de Trois-Rivières le favorisent également. [ PDF 9,8 Mo ]

 

 

 

Photo de monsieur Thomas Cooke Thomas Cooke

Lettre de Thomas Cooke et l'histoire de l'éducation

Lettre de Thomas Cooke, vicaire général, à Joseph Signay, évêque de Québec, 14 novembre 1844.
Archives de l'archevêché de Québec,(AAQ), I CB, vicaires généraux, volume, XI : 149.

  Version originale
[ PDF 3,3 Mo ]
  Version retranscrite et annotée [ PDF 0,3 Mo ]